Comment un mobilier de laboratoire approprié peut améliorer la productivité

Chaque variable dans un laboratoire peut affecter la productivité globale, y compris la façon dont on s’assoit. Les techniciens de laboratoire et les chercheurs passent une grande partie de leur temps assis dans des environnements pharmaceutiques, biotechnologiques, universitaires ou médicaux et peuvent bénéficier de sièges spécialement conçus pour leurs besoins.

Les laboratoires, les hôpitaux et les bureaux qui prennent le bien-être au sérieux peuvent fournir du mobilier ergonomique pour accroître le confort et la productivité des employés, et même réduire leurs absences.

Durabilité

Les chaises des magasins de fournitures de bureau ne sont pas nécessairement conçues ou adaptées pour des conditions de travail en laboratoire difficiles ou éprouvantes. Souvent, ces chaises ont un revêtement en tissu, ce qui n’est pas autorisé dans de nombreux laboratoires. Du temps et des ressources sont gaspillés lorsque des chaises doivent être remplacées ou réparées parce qu’elles ne conviennent pas à l’espace de travail. De plus, la plupart des magasins de fournitures de bureau offrent une garantie limitée d’un an pour les chaises. Les chaises et les sièges Fisherbrand, en revanche, sont garantis pendant 15 ans.

Nettoyabilité

Les chaises de laboratoire fabriquées avec des matériaux comme le vinyle antifongique et antibactérien et le polyuréthane à peau intégrale peuvent être facilement entretenues avec des produits de nettoyage courants. Les chaises et tabourets Fisherbrand sont fabriqués avec du vinyle qui possède un système de pores fermés qui les rend intrinsèquement antibactériens. Les employés peuvent plus facilement se conformer aux procédures de décontamination – qui sont devenues encore plus importantes en raison de la pandémie de COVID-19 – lorsque leur siège est facile à nettoyer.

Soutien dorsal

Il faut tenir compte du confort, du soutien dorsal et de l’ergonomie lors du choix d’un siège de laboratoire. La hauteur de l’assise, la hauteur du dossier et l’angle du dossier affectent la posture. Une mauvaise posture peut entraîner des blessures et des douleurs. Le dos d’une personne forme un « S » doté de trois courbes naturelles. Lorsque ces courbes sont bien alignées, les oreilles, les épaules et les hanches sont alignées sur le même plan1. Les chaises Fisherbrand offrent un soutien lombaire intégré et des dossiers entièrement réglables à différentes hauteurs et à différents angles.

Ergonomie

Les sièges de laboratoire doivent être conçus pour les conditions de travail quotidiennes. Certaines caractéristiques de conception, comme les sièges à rebord semi-arrondi qui sont inclinés et profilés, aident à soulager la pression sur les cuisses et les jambes. Les sièges à rebord semi-arrondi utilisés en conjonction avec des repose-pieds peuvent améliorer considérablement la circulation sanguine vers les membres inférieurs. En outre, l’inclinaison du siège permet aussi une meilleure circulation sanguine pendant les périodes prolongées en position assise.

Position des accoudoirs

La hauteur, l’angle et la position des accoudoirs d’une chaise réduisent la tension lors des tâches de bureau à mouvements répétitifs comme taper au clavier et utiliser une souris. Ils peuvent également accroître la stabilité lors du pipetage, de l’ensemencement des cultures cellulaires et d’autres manipulations de laboratoire. Le personnel de laboratoire est plus exposé aux blessures causées par des tâches répétitives comme le pipetage, l’utilisation de petits outils manuels et l’ouverture et la fermeture de bouchons de flacons 2

Angle et hauteur du siège

L’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) recommande d’incliner le siège vers l’avant ou d’utiliser un coussin de siège triangulaire lorsqu’on travaille penché vers l’avant et de veiller à ne pas étirer le menton vers l’avant également. Elle indique également que les travailleurs doivent ajuster la position de ce sur quoi ils travaillent, de leur surface de travail ou de leur chaise de manière à ce qu’ils soient assis en position verticale et soutenus.

Les postures assises contraignantes et prolongées auprès d’un microscope, d’une hotte, d’une enceinte de biosécurité ou ailleurs peuvent également entraîner des blessures. L’angle correct d’un siège peut aider à réduire la pression lombaire lorsqu’on se penche vers l’avant, comme lorsqu’on utilise un microscope. Les sièges de laboratoire réglables permettent d’obtenir plus facilement un soutien adéquat. Les chaises Fisherbrand sont dotées de commandes facilement réglables, ce qui permet aux utilisateurs d’ajuster les réglages pour bien répondre à leurs besoins.

Accessoires

Lorsqu’on est assis devant des surfaces de travail plus élevées (81 cm [32 po] ou plus), des chaises avec des repose-pieds aident à avoir une posture adéquate. Si les pieds pendent en position assise, l’OSHA recommande d’abaisser la chaise, d’ajuster le repose-pieds ou d’utiliser un repose-pieds indépendant.

La sécurité en laboratoire peut également être améliorée en choisissant les accessoires appropriés pour une chaise. S’il y a un risque de glisser, de trébucher ou de tomber, des roulettes autobloquantes aident à stabiliser la chaise afin qu’elle ne bouge pas lorsqu’on s’assoit dessus ou qu’on se lève.

Les outils et équipements de laboratoire appropriés sont nécessaires à la productivité et à la sécurité, et cela comprend les chaises et tabourets qui meublent votre laboratoire. Comme les chercheurs passent de nombreuses heures à travailler en position assise, il convient d’accorder une attention particulière au choix de solutions ergonomiques conçues pour durer. Non seulement leur vie professionnelle s’en trouvera améliorée, mais la qualité et l’efficacité du laboratoire en bénéficieront également.

Sources

1 https://www.osha.gov/Publications/laboratory/OSHAfactsheet-laboratory-safety-ergonomics.pdf
2 https://uhs.berkeley.edu/facstaff/ergonomics/laboratory

fisherbrand-seating-options-d-408-1498

Content provided by:

fisherbrand-logo
Reference