Les accélérateurs chimiques

allergène du 21e siècle relié aux gants

Portez-vous tous les jours des gants jetables et avez-vous la peau sèche et irritée, des démangeaisons, ou des ampoules sur vos mains?

La dermatite est un problème répandu dans les lieux de travail. Les maladies de la peau représentent jusqu’à 35 pour cent de toutes les maladies liées au travail, et la dermatite de contact figure dans la majorité de ces cas. En 2005, la « Society for Investigative Dermatology » et l’« American Academy of Dermatology » ont rapporté que la dermatite de contact était associée à plus de 9 millions de visites chez le médecin, générant des dépenses de plus de 1,4 milliard de dollars en traitements.

La dermatite de contact allergique (une allergie de type IV) se produit quand une substance déclenche une réponse immunitaire dans la peau. Elle peut apparaître sous forme d’une éruption de petites bosses rouges et parfois des ampoules. Dans les laboratoires, elle est souvent causée par l’exposition aux accélérateurs chimiques à base de caoutchouc naturel ou à base de soufre utilisés dans la fabrication de gants communs sans latex.

Les allergies de type IV représentent jusqu’à 28 % des réactions reliées aux gants, et la plupart sont causées par les accélérateurs chimiques.

Les vrais coupables

Si un individu développe une dermatite en portant des gants de nitrile, il peut bien croire qu’il a une allergie au nitrile. Cependant, dans la plupart des cas, ce n’est pas une allergie au copolymère nitrile, mais plutôt à un autre produit chimique dans les gants : les accélérateurs.

Les accélérateurs chimiques sont utilisés dans la fabrication de gants pour précipiter la liaison des molécules dans le latex de caoutchouc naturel ou dans le latex de caoutchouc synthétique comme le nitrile et le vinyle. Les accélérateurs transforment les matières liquides en pellicules de gants minces, résistantes, et élastiques.

Les accélérateurs chimiques à base de soufre incluent les dithiocarbamates, thiurames, et mercaptobenzothiazoles (MBT.) Les allergies aux thiurames sont plus fréquentes, suivies des réactions aux dithiocarbamates. Selon une étude au Royaume-Uni, la fréquence des allergies au mélange de carba et ses composants ont augmenté de façon significative de 1996 à 2012, une hausse moyenne annuelle de 10,1 pour cent.

 À la recherche d’une solution, des individus qui souffrent d’une dermatite reliée aux gants échangent souvent les gants en nitrile contre les gants en polychloroprène. Ces gants contiennent des résidus d’un mélange de dialkyle thiourées (MDTU), un autre groupe d’allergènes connus. En changeant leurs gants, ils augmentent leur risque de développer d’autres allergies sans le savoir.

Heureusement, de nouvelles technologies pour les matériaux des gants peuvent servir à réduire l’exposition aux allergènes.

« Les allergies sur mes mains étaient tellement graves, c’était comme des ampoules après contact avec le sumac vénéneux (herbe à puce) et j’avais les mains au vif. Maintenant [avec les gants “Low Dermatitis Potential” (à faible potentiel de dermatite)], mes mains sont complètement guéries. » — Terry Heckman, assistant de recherche en laboratoire, Université du Texas, Austin.

Une meilleure option alternative

Les gants fabriqués de nitrile de technologie brevetée1 LOW DERMA portent le seau d’affirmation « Low Dermatitis Potential » (à faible potentiel de dermatite) approuvé par la FDA. Ces gants sont fabriqués en utilisant une technologie révolutionnaire de réticulation qui ne nécessite pas d’accélérateurs à base de soufre ni de MDTU. Les gants subissent une analyse additionnelle afin d’assurer qu’ils ne contiennent aucun résidu d’accélérateur chimique et ne causeront aucune irritation de la peau ni d’allergies.

Ces gants fonctionnent-ils bien? Lorsqu’un groupe de travailleurs de la santé affectés par l’eczéma des mains (dont la cause a été déterminée comme étant une dermatite de contact allergique causée par des accélérateurs) s’est tourné vers les gants médicaux sans accélérateurs, chaque individu a vu une amélioration, et plus de deux tiers du groupe ne présentait plus aucun symptôme.

« Tous les jours, nous sommes contactés par des individus qui souffrent de dermatite liée aux gants et plusieurs d’entre eux croient que c’est une allergie au nitrile, » dit Stephen J. Atwood, président de Hourglass International, inc. « Ils sont soulagés d’apprendre que ce n’est pas nécessairement le nitrile, mais les accélérateurs à base de soufre dans les gants de nitrile qui sont en cause. Le plus rassurant c’est que nous avons des gants sans accélérateurs avec la technologie LOW DERMA qui offrent une protection exceptionnelle des mains qui va soulager leur agonie. Deux de nos gants d’examen en nitrile, le Freestyle1100 et le Scion700, sont testés contre la perméabilité des médicaments de chimiothérapie, et la technologie LOW DERMA dont ils sont faits est le seul gant en nitrile certifié U.S. FDA 510(k) pour la protection contre le fentanyl. Notre marque de gants HandPRO inclut aussi des gants en nitrile sans accélérateurs pour les environnements contrôlés et salles blanches. »

L’accent sur la prévention

Parce que la peau est une barrière importante contre les pathogènes hématogènes et les maladies, une peau éraflée met l’individu à plus grand risque d’infections et d’autres maladies. Une condition cutanée chronique peut aussi être douloureuse et peut inciter certaines personnes à abandonner leur choix de carrière.

Même les individus qui ne souffrent pas de dermatite de contact allergique devraient considérer se tourner vers un gant sans accélérant. Selon le NIOSH, « Puisque le pronostic d’irritations et de dermatite de contact allergène en milieu de travail est défavorable, la prévention est essentielle. Une étude a trouvé que 75 pour cent des patients souffrant de dermatite de contact en milieu de travail ont plus tard développé une maladie cutanée chronique. »

Des milliers de produits chimiques potentiellement nocifs sont introduits aux lieux de travail chaque année, donc il est important de réduire son exposition là où possible. De nouveaux matériaux comme le nitrile à technologie LOW DERMA à faible potentiel de dermatite rend possible le port de gants confortables qui offrent la protection que vous vous attendiez du nitrile — sans les allergènes.

1. Brevet LowDerma.com/patents

2. >240 minutes; accordé par U.S. FDA 510(k).

Références

NIOSH (The National Institute for Occupational Safety and Health,) Allergic & Irritant Dermatitis

CDC (Centers for Disease Control and Prevention) Frequently Asked Questions, Contact Dermatitis and Latex Allergy

UK rates of occupational skin disease attributed to rubber accelerators, 1996-2012. Warburton KL, Urwin R, Carder M, Turner S, Agius R, Wilkinson SM.

Reference